Rechercher

Mais pourquoi LinkedIn est-il aussi sérieux ?




Toi aussi, un frisson te parcourt l'échine quand on te dit que si tu es en B2B, tu dois ABSOLUMENT aller sur LinkedIn ?

Tu préfères t'entêter à aller à la pêche sur Facebook ou Insta, même si ça t'amène peu de résultats plutôt que d'aller sur LinkedIn ?


Je te comprends vu qu'il y a quelques temps, je pensais comme toi...


Et si tu avais tout faux et que LinkedIn s'avérait être le réseau le plus funky (et lucratif) du monde ?



À mes débuts en tant que freelance, j'entendais parler de LinkedIn, mais j'y voyais un petit côté Voldemort, le truc dont on ne prononçait pas le nom parce que ça fait trop peur, ou en tout cas, parce que ça n'est réservé qu'à des initiés, une élite triée sur le volet, en mode cravate-moustache.


Et c'est effectivement l'effet que ça m'a fait quand je me suis inscrite.

Une interface bien austère, ambiance cabinet de dentiste, des gens qui s'auto-congratulent en permanence, des posts qui commençaient tous ou presque par "Bonjour cher réseau" 😑.


Bref, tout était fait pour que je me sente mal à l'aise...

Parce que mon univers à moi, c'est tout l'inverse et je me sentais comme le vilain petit canard au milieu d'une basse-cour de compèt.



Sauf que LinkedIn, quand on l'apprivoise, y a moyen d'en faire un truc vraiment sympa, sur lequel on a plaisir à passer du temps (enfin, le but n'étant pas non plus d'y rester jour et nuit, c'est qu'on a un boulot à côté...).


Mais en tout cas, dès qu'on apprend à l'apprivoiser, il se révèle être un super atout pour notre activité de freelance, sans avoir à y laisser son âme et sa personnalité.

On regarde comment ? C'est parti !





>> On a le réseau qu'on mérite

  • Pourquoi est-ce que LinkedIn paraît si froid et austère ?

  • Pourquoi les gens sont tous relous dessus ?


Peut-être tout simplement parce que tu n'as pas bien su trier à l'entrée.


Si un videur de boîte de nuit laisse entrer tout le monde sans exception, il va se passer quoi ?

Tu vas pas te retrouver avec le gratin, ça c'est certain.


Là, c'est pareil.

Si tu choisis ton réseau uniquement en fonction de leur boulot, tu vas te retrouver avec beaucoup de gens qui se prennent au sérieux, avec un ton très corporate ou qui ne correspondent pas forcément à tes valeurs.

Mais bon, soit, ils sont là, alors on fait avec...

Du coup, quand tu postes, ce sont eux qui répondent, et ton post apparaît sur le mur de leurs contacts (qui sont sûrement un peu comme eux s'ils sont connectés) et bref, tu vas évoluer en permanence au milieu de gens qui ne te ressemblent pas, ne t'inspirent pas, te souuuuulent.



Alors que si le videur, à l'entrée, n'acceptent que des gens qui ont un sourire greffé sur la bouille par exemple, il y a de fortes chances pour qu'à l'intérieur, ça parte en battle de blagues carambar.


Bon, l'exemple est un peu foireux mais tu comprends l'idée :


En te constituant un réseau qui te ressemble, tu vas attirer des gens qui partagent tes valeurs, qui aiment les mêmes choses que toi et c'est du coup beaucoup plus facile et agréable d'échanger avec eux !

Et quand ils deviennent des clients, c'est le méga Jackpot, parce que bosser avec des gens qu'on apprécie vraiment, ça change tout...



Tu veux commencer à te constituer un réseau qui ne se prend pas au sérieux et qui partage pourtant du contenu de qualité ? Viens, je te partage le mien si tu veux ! Envoie moi une demande de connexion.





>> Aller à contre-courant


C'est quoi qui est ennuyeux sur LinkedIn pour toi ?

  • Que tous les posts se ressemblent ? (genre 25.682 publications de vœux en janvier...)

  • Qu'on vienne te harceler dans la messagerie pour te vendre des produits ou service dont tu te fous royal ?

  • Que le ton soit toujours très ampoulé comme si on s'adressait au Marquis de la Tronche en Biais ?


Alors, je vais enfoncer des portes ouvertes mais tant mieux, c'est toujours moins douloureux : si ça ne te plaît pas, rien ne t'oblige à le faire !


Les trucs qui te gonflent sont au final un merveilleux atout pour toi et ton activité.

Parce qu'il y a fort à parier que ce qui te gonfle à toi, va aussi gonfler très fort les gens avec qui tu as envie d'échanger et de bosser.


Alors il te suffit de lister tout ce qui te dérange et de faire EXACTEMENT L'INVERSE.


Tu sortiras du lot.

Si une foule crie à l'unisson "On aime les brocolis !" et que toi au milieu, tu hurles "Vive la raclette !", tu peux être sûr que c'est toi qu'on remarquera.





>> "Connais-toi toi-même"


Ouais, ok, c'est pas de moi, c'est de Socrate. mais comme c'était pas le dernier des couillons, ça vaut le coup de l'écouter.

J'aurais pu mentionner ce point tout au début, parce que c'est primordial pour toi et ton activité, mais bon, je trouve que c'est quand même plus classe de conclure par un peu de philosophie...


Si tu veux pouvoir t'éclater sur LinkedIn, tu as besoin d'une seule chose : TOI.


Attention, ça ne veut pas dire que tu ne dois accepter personne en contact et faire ta petite fête en solo...


C'est pas du tout l'idée !


Ce que je veux dire, c'est que pour connaître les clés pour te sentir à l'aise sur ce réseau social, trouver des idées de posts cohérentes et qui entraînent pleins de commentaires et de demandes de connexion, discuter avec tes futurs clients de manière fluide et détendue dans la messagerie, il faut d'abord que tu travailles ton positionnement.

Et pour ça, il faut savoir qui tu es, avec qui tu as envie de bosser, quelles sont les valeurs qui t'animent, ce que tu as envie d'apporter au monde, avec quels outils, etc.


C'est tout simple hein, vu que, comme le dit ma copine Marlène Ferrero-Varsino, spécialiste du positionnement fertile : "Tout part de toi".