Rechercher

“Avoir de beaux cheveux ouvre de grandes perspectives. Qui veut de grandes perspectives ?”

Ouais, il faut replacer la phrase dans son contexte, parce que là, comme ça, c’est un peu chelou.

Elle vient de “Self made”, la mini-série produite par Netflix qui raconte l’histoire vraie d’une petite nénette noire à la fin du XIXe siècle. Elle a fait le plus gros gap de l’histoire :

De blanchisseuse, elle est devenue la première femme millionnaire autodidacte des États-Unis grâce à des produits capillaires destinés aux noires.

💥BOOM💥 Elle avait un produit efficace. Mais efficace, ça sert à rien quand on te connait pas. Alors, elle est allée au marché du coin avec un pauvre carton de produits et a commencé à alpaguer les femmes autour d’elle, d’une voix toute timide : “Vous voulez avoir de beaux cheveux ?” Elle aurait pu continuer comme ça, comme beaucoup d’entrepreneurs. Vendre à tata Monique (je doute qu’il y en ait beaucoup là-bas des Monique mais bon, vous comprenez l'idée...) et à la nièce de la voisine. Petit à petit, grâce au bouche à oreille, elle aurait réussi à se faire une petite clientèle qui arrondit les fins de mois. Ouais, elle aurait pu.


Et c’est à ce moment précis qu’elle est entrée dans l’Histoire.

Là, sur ce marché. Voyant que sa technique d’approche ne marchait pas, elle a utilisé son regard de warrior (vous vous souvenez de la minette blonde des films d’horreur ? Bah voilà, le même). Et c’est là qu’elle a prononcé cette phrase. Et c’est là qu’elle a raconté son histoire. Résultat ?

  • Elle partageait les mêmes préoccupations et problématiques que les femmes du marché.

  • Elle les comprenait, elle savait à quel point il est difficile d’être une femme noire.

  • Elle les a touchées au cœur.

Alors les femmes se sont regroupées autour d’elle pour écouter son histoire, son parcours.

Ah, au fait ! Elle a vendu tous ses produits.



Cette petite nénette avait compris 2 choses essentielles :


  1. Il ne faut pas communiquer sur la technique mais sur les bénéfices clients, leur offrir des perspectives, une vision du monde

  2. Quand on base son marketing sur le pouvoir des histoires, les clients s’identifient et sont en confiance

Vous voulez un autre petit bijou de phrase qu'on retrouve dans la série ?

"Tout a changé le jour où j'ai raconté mon histoire. Ça m'a donné du pouvoir"

*Mic drop* Fanny

7 vues